Premiere ligue Premiere ligue Abitibi bourassa centre-quebec concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia concordia
                             Sports Experts
mercredi, 11 May 2016 10:29

Farewell, Boleyn!

Written by
Rate this item
(0 Votes)

 

Une page d’histoire se tourne dans la banlieue Est de Londres. Le Boleyn Ground, aussi appelé Upton Park, mythique domicile de West Ham United, vient de se taire à jamais.

Si vous êtes de ceux qui, comme moi, admirent les stades (de foot particulièrement), vous avez sûrement eu un pincement au cœur en imaginant les projecteurs s’éteindre pour une dernière fois sur les tribunes d’un des derniers stades « à l’ancienne » de Premier League.

Le Boleyn Ground a été ouvert en 1904. Niché au cœur d’un quartier modeste, entouré de petites maisons de banlieue en rangée et bordé par endroits d’un mur de brique ponctué de minuscules portes d’accès, le Boleyn Ground est tout ce qu’il y a de typiquement anglais. Malheureusement, le foot moderne ayant imposé ses normes, le Boleyn ne convient plus et ne peut être agrandi sans détruire une partie du quartier qui l’a aidé à se développer pendant 112 ans. West Ham a donc décidé de déménager au stade olympique, remanié pour mieux accueillir les matchs de football.

Upton Park, c’est aussi un des berceaux du hooliganisme, haut lieu de la montée en puissance de l’Inter City Firm, la plus réputée de « firms » de hooligans d’Angleterre des années 70 et 80. À une certaine époque, une visite sur Green Street était garante d’émotions fortes, surtout si vous supportiez Millwall… À en juger par l’accueil réservé au bus de Manchester United avant ce dernier match au Boleyn, certains avaient à cœur de célébrer aussi cet héritage.

Après 2 398 matchs et 112 ans de souvenirs, le Boleyn Ground disparaîtra à jamais, tombant sous le pic des démolisseurs pour être remplacé par un complexe résidentiel. Si vous avez la chance de passer par Londres avant qu’il ne soit trop tard, faites un petit pèlerinage sur Green Street.

Forever blowing bubbles. Farewell, Boleyn!

boleynground01

boleynground02

boleynground04

boleynground05

boleynground06

 

Read 135679 times Last modified on mercredi, 11 May 2016 10:43