Coupe du monde féminine

Blogue Soccer Québec

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Catégories
    Catégories Affiche la liste des catégories de ce blog.
  • Mots clés
    Mots clés Affichez une liste de tags qui ont été utilisés dans ce blog
  • Blogueurs
    Blogueurs Rechercher votre blogueur favori de ce site.
  • Équipe de blogueurs
    Équipe de blogueurs Trouvez vos équipes favorites de blogueurs ici.
  • Connexion
    Identification Formulaire d'identification
Derniers articles

Selon vous

Posté par le dans Capitaine Soccer

Qui d’entre elles remportera le « ballon d’or » lors de la Coupe du monde féminine de la FIFA / Canada 2015.

Marta / Brésil

Nadine Kessler / Allemagne

Abby Wambach / États-Unis

Alex Morgan / États-Unis

Nadine Angerer / Allemagne

Nahomi Kawasumi / Japon

Veronica Boquette / Espagne

Louisa Necib / France

 

Lotta Schellin / Suède

Modifié le
0
Lire la suite 0 commentaires

Tournée TROPHÉE

Posté par le dans Capitaine Soccer

La FIFA et l’Association canadienne de soccer ont annoncé les dates de  la Tournée du Trophée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ par Coca-Cola. Celle-ci débutera le 1er avril à Ottawa et visitera par la suite douze (12) villes à travers le pays.. L'événement sera gratuit et célébrera le soccer et les femmes !,  Cette tournée permettra aux Canadiens et Canadiennes  de voir de près le Trophée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™.

Cette tournée promet aussi une série d'événements interactifs et passionnants, ainsi que par de nombreuses surprises tout au long de son itinéraire. Elle veut  donner un avant-goût de ce qui promet d'être le plus grand événement sportif de l'histoire du Canada et la plus grande Coupe du Monde Féminine de la FIFA à ce jour.

Voici le calendrier de la Tournée du Trophée de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ par Coca-Cola au Canada :

 

1er avril : coup d'envoi national à Ottawa, ON
3-4 avril : Ottawa, ON
10-12 avril : Montréal, QC
15 avril : ville de Québec, QC
19 avril : Halifax, NÉ
24-26 avril : Moncton, NB
28 avril : Kingston, ON
30 avril, 2-3 mai : Toronto, ON
6 mai : Hamilton, ON
8-10 mai : Winnipeg, MB
16-18 mai : Edmonton, AB
21-23 mai : Calgary, AB
29-31 mai : Vancouver, CB

Modifié le
0
Lire la suite 0 commentaires

Camp de neige

Posté par le dans Capitaine Soccer

La Fédération de soccer du Québec a innové cette année en s’associant à « Avant tout les enfants » dans l’organisation d’un camp de neige pour jeunes défavorisés.  Plus de 70 enfants âgés de 10 à 12 ans démunis ont eu la chance d’y participer. Ils ont eu la  possibilité de vivre une expérience inoubliable, une expérience qu’ils n’auraient pas eu la chance de vivre autrement. Lors de ce camp, deux journées ont été consacrées au soccer, le 12 et le 19 février. Lors de ces deux jours, les enfants ont, pour certains, découvert un nouveau sport et pour d’autres, développé d’avantage leurs habilités au soccer ainsi que de se faire transmettre la passion pour le soccer. Un de ces camps s’est tenu dans la grande région montréalaise alors que le deuxième s’est déroulé dans la région de la capitale nationale.

 

 

Super belle initiative de SoccerQuébec!

Modifié le
0
Lire la suite 0 commentaires

Vous savez tous que le Canada recevra du 6 juin au 5 juillet 2015 la Coupe du monde féminine de la FIFA.  Elle en sera à sa septième édition. Cet événement qui sera disputé en Amérique du nord pour la troisième fois se tiendra simultanément dans les six villes hôtes canadiennes, soit, d’ouest en est, Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Ottawa, Montréal et Moncton.

À ce jour, seulement quatre nations figurent au palmarès des pays champions de cette Coupe du monde. Les États-Unis et l'Allemagne détiennent le record d'éditions remportées avec deux succès alors que la Norvège et le Japon ont inscrit leur nom une fois sur la coupe. Le titre de champion du monde de football féminin est détenu actuellement par le Japon depuis 2011.

La première édition officielle s’est déroulée en 1991 en Chine et depuis, la Suède (1995), États-Unis (1999) États-Unis (2003)  Chine (2007) Allemagne (2011) en ont été les pays hôtes.

Pour une première fois, vingt-quatre équipes participeront à ce tournoi passant de 16 à 24 et 52 matchs seront disputés au cours de cette grande fête internationale du ballon rond.

Modifié le
0
Lire la suite 0 commentaires

Une Académie ou une pépinière?

Posté par le dans Capitaine Soccer

 

Il reste deux matchs à la saison de MLS, puis un en Ligue des Champions, mais il reste que la saison du onze Montréalais tire à sa fin et que l'heure des bilans approche. Pour moi ça commence aujourd'hui avec un petit portrait de la situation des jeunes gradués de l'Académie de l'impact.

 

Au début il n'y en avait qu'un. Puis l'année suivante ils étaient cinq. Cette année, ils sont maintenant huit. De quoi je parle? Des jeunes gradués de l'Académie de l'Impact de Montréal. Chacun des huit a connu cette saison un destin différent. Un temps de jeu quelquefois mince, des blessures, des changements de position, des prêts. Les huit jeunes ont fait face en 2014 à plusieurs défis. Voici un portrait de ce qui s’est passé en 2014 et de ce qu'il faudra surveiller en 2015.

 

Karl W Ouimette : Le premier gradué de l'Académie à progressé un peu cette saison au niveau du temps de jeu. Après avoir engrangé 547 minutes de jeu en championnat l'an passé, Ouimette a joué 744 minutes en 2014. Pourtant c'est difficile de vraiment dire qu'il a progressé. Utilisé un peu partout en défense il n'a pas réellement réussi à s'imposer dans une défense qui en arrache.

 

2015 sera une année charnière pour lui. Il aura du temps de jeu, le nombre de matchs, championnat canadien inclus, fait de ça une certitude. Mais saura-t-il convaincre? Pourra-t-il s'imposer à sa position naturelle de défenseur central? Ca fait beaucoup de questions qui sont cruciales pour la suite de sa carrière. Par contre il ne faut pas oublier une chose très simple, il n'a que 22 ans.

 

Wandrille Lefèvre : De tous les jeunes issus de l'Académie, le français de 25 ans est celui qui a eu le plus de temps de jeu. Le tout après avoir été ignoré de façon inexpliquée pendant huit matchs. Il avait pourtant bien fait durant le camp. La saison fut positive pour lui, il s’est imposé comme une option sérieuse en défense centrale.

 

Idéalement la saison 2015 devrait pour Wandrille se situer sous le signe de la continuité. À moins d'une surprise, il devrait continuer d'être une option intéressante en cas de blessure où lorsque le calendrier est chargé. Par contre il devra en faire plus s'il veut s'approprier une place de partant.

 

Maxim Tissot : Un autre qui joue hors position. Par contre on peut dire que le poste de milieu gauche lui va bien. Rapide et avec une bonne vision du jeu, Tissot est probablement plus à l'aise à cet endroit. Ses statistiques montrent une belle progression. Deux fois plus de matchs que l'an passé, deux fois plus de minutes. Deux fois plus de buts aussi.

 

La saison prochaine Tissot devra tenter de percer l'alignement un peu plus souvent. Il aura du pain sur la planche. Devant lui on compte plusieurs bons ailiers. Que ça soit Duka, Romero ou Nakajima Farran, Tissot aura du pain sur la planche pour avoir la chance de s'imposer comme ailier. Il serait probablement plus facile pour lui de s'imposer en défense gauche.

 

Maxime Crépeau : C'est ingrat la position de gardien de but. Souvent, sois tu es le premier, sois tu ne joues pas. Alors quand tu es le troisième... Bilan final, pas de temps de jeu en MLS, pas de temps de jeu en championnat canadien, juste quelques minutes en ligue réserve.

 

2015 devrait tout de même être plus occupé pour Crépeau. Avec un club qui joue directement en USL Pro plutôt qu'en ligue réserve, le jeune gardien aura deux fois plus de chance de se retrouver entre les poteaux dans un vrai match.

 

Zakaria Messoudi : Parti en prêt avec le Fury d'Ottawa, Messoudi n'a joué qu'un seul match cette saison, contre le FC Edmonton en Championnat Canadien.13 petites minutes, c'est tout. Déjà de faire sa place en NASL ce n'était pas évident, en plus le tout est tourné au vinaigre quand il c'est blessé. Pour lui on peut dire que 2014 est une saison à oublier.

 

2015 sera l'occasion d'un nouveau départ. Frais et dispo, il pourra montrer ce qu'il sait faire avec le FC Montréal. En USL Pro, il pourra montrer son talent, parce que du talent il en a.

 

Jérémy Gagnon Laparé :Toute une année pour Gagnon Laparé, il fait tranquillement sa place avec l'équipe nationale senior, il signe son premier contrat pro, il a participé à quatre matchs de MLS, dont trois comme partant. Dur de trouver mieux comme départ, il est une des belles histoires de l'année du côté de l'Impact.

 

2015 représentera pour lui une saison d'apprentissage. Peu importe le nombre de matchs joués avec l'équipe première, le nombre de minutes en MLS, pour lui, la chance de jouer beaucoup de match en USL Pro avec le FC Montréal représentera une belle opportunité de continuer sa progression. Mais si l'Impact continue de jouer avec deux milieux défensifs, soyez assuré qu'on le verra avec l'équipe pro à un moment ou un autre.

 

Anthony Jackson Hamel :Voilà une autre belle surprise de 2014. Il a signé son contrat pro, mais le fait de l'avoir vu sur le terrain à quatre reprises représente un bonus. Il a montré du très bon alors qu'il a été utilisé comme attaquant en fin de match dans un système à deux. Par contre ce fut un peu moins concluant lorsqu'il a été aligné comme ailier. Il reste qu'on doit être encouragé, le potentiel est là.

 

Lui aussi, comme Gagnon Laparé, n'a pas d'attentes a combler avec l'équipe pro. Une bonne saison en USL Pro serait excellente pour lui par contre. Il a déjà montré avec l'équipe réserve cette année qu'il peut jouer à ce niveau, 2015 devrait s'inscrire dans la continuité pour lui.

 

Louis Béland Goyette :Sa signature au mois de septembre fut une surprise, une belle surprise. Par contre il a peu joué. Un peu normal dans les circonstances. Le milieu de terrain de l'Impact compte déjà sur un bon paquet de joueurs.

 

2015 sera pour lui une année où il devra s'imposer avec le FC Montréal. Il devra être un des meilleurs du groupe pour montrer qu'il a sa place un niveau plus haut. En même temps à l'âge de 19 ans, on ne peut pas s'attendre à trop. Patience est le mot d'ordre dans ce cas.

 

Photo: Page Facebook de l'Impact de Montréal

 

 

 

 

Modifié le
0
Lire la suite 5 commentaires